Voeux du Maire de Trouy à la population



Voeux 2018 de Gérard Santosuosso, Maire de Trouy, à la population, vendredi 12 Janvier 2018

Remerciements aux personnalités, aux élus des communes voisines et au Président de Bourges Plus.

Mesdames, Messieurs,

2017 aura bouleversé quelques habitudes de politique convenue, sclérosante, sans avenir : c'est une bonne chose. Pour autant ce n'est pas parce que cela change que ce n'est pas pareil !
La gouvernance reste la même.
L'Etat s'attache à entretenir le flou (flou = loup) mais montre une facilité à fixer des enjeux certes louables mais dont la réalisation passe par un dirigisme, voire une marche forcée, servi par un affichage de promesses, de soutiens de compensations rarement tenus.
"La meilleure façon de tenir sa parole est de ne pas la donner". Dans ces montages financiers, les communes sont toujours perdantes (taxe d'habitation, N.A.P...).
Cette pratique met tout le monde au pas et démontre une méconnaissance des diversités et spécificités des territoires.
Le contexte national est à la restriction, à la réduction des aides au fonctionnement et à l'investissement. Les normes changent et augmentent, de même pour les missions complémentaires et les transferts de charges. Derrière cela, il y a la volonté de nous obliger à nous recentrer sur nos missions obligatoires et à réduire, ce qui est à nos yeux la vie de la commune : l'animation, les décorations, les espaces verts et floraux, la vie associative, les services à la population, la vie sportive et culturelle, les loisirs, le C.C.A.S., l'aide aux élèves pour leur complément éducatif.
Cette pratique accroît les inégalités entre les territoires et oblige à une compensation, une péréquation entre nous et l'Etat, entre les communes et comble de malheur nous sommes classés parmi les riches !!

Ce n'est pas ce que nous souhaitons.

L'Etat encourage la métropolisation et la gestion comptable et s'éloigne de nos préoccupations et esquisse nos questions.
L'emploi, c'est une utopie ; est adossé à la croissance.
- l'apprentissage, la formation continue, la révision du bac, les filières de l'enseignement supérieur ne sont-ils pas les meilleurs moyens pour absorber le chômage, pour faire face à la destruction massive due au numérique et à l'intelligence artificielle ?
- la flexibilité de l'emploi dans les entreprises va-t-elle permettre de créer des emplois, quand ?
- la volonté de supprimer plusieurs filières de l'enseignement supérieur sur le département ne va-t-elle pas supprimer les possibilités des familles modestes d'inscrire leurs enfants dans un cursus valorisant. De plus, pour l'extérieur, c'est un élément d'attractivité, un étudiant se fixe presque toujours dans le bassin de vie où il a étudié ? La création des STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives) va-t-elle compenser ?
- votre bassin d'emploi a permis d'absorber bon nombre de demandeurs d'emploi peu ou pas diplômés grâce à d'importantes structures et entreprises locales qui se sont modernisées, que nous avons captées ou conservées par la mise à disposition de superficies importantes libérant ainsi les habitants des centres-villes des nuisances.
L'Etat veut nous réduire nos prétentions, via le PLUi, à aménager d'autres zones d'activités ou d'autres zones dédiées à l'habitat.
- un emploi perdu c'est une famille en moins
- aux entreprises qui nous échappent c'est une richesse inestimable qui va ailleurs.
- le département a perdu en 20 ans 5 500 habitants dont 3 000 sur le territoire de Bourges Plus. Trouy en a gagné 950.
- des efforts considérables sont faits pour endiguer cette désertification qui vient du sud.
Notre centralité, nos espaces directement disponibles, la mutualisation, l'organisation en agglomération ont permis de façonner une attractivité sur toutes les communes dans le respect des enjeux d'aménagement vertueux (transport, économie d'espace, biodiversité). C'est cela que l'Etat veut supprimer !!
Est-ce que l'Etat veut insensiblement abandonner la ruralité et les villes de moyenne population pour orienter vers les méga métropoles qui vont absorber des milliers d'hectares ?
Nous répondrons présents pour évoluer et moderniser, participer aux enjeux législatifs du futur que nous avons d'ailleurs pris en considération depuis plusieurs décennies ; mais nous resterons très exigeants pour la reconnaissance de nos spécificités et nos besoins.
Vous avez remarqué que je n'ai abordé que des problèmes d'ordre général qui relèvent de l'Etat, de la Région, du département, de l'agglomération. Bien entendu, mais ne faisons-nous pas partie de toutes ces entités, ne sommes-nous pas dépendants de leurs décisions ? c'est à dire que Trouy y trouve sa place et y exprime nos préoccupations et les espoirs de la population !

Toutes les décisions prises à tous les niveaux impactent notre commune.

C'est à ce titre que nous nous prononçons sur toutes les évolutions dont la presse se fait l'écho.
Notre souhait est d'inscrire une zone d'activités économiques le long de la rocade vers le Moutet et la N 144 et de militer activement et prioritairement pour le dimensionnement de la sortie actuelle de l'autoroute, ouvrant aussi le développement de St Florent que nous convoitons en fiançailles.
Les études lancées doivent définir les possibilités et les emplacements à une éventuelle 2è sortie en toute logique, sans pré-orientation.
De même notre souhait est de redonner à Bourges toute son aura avec le tourisme, le commercial et la solidarité, via l'office public de HLM. Là aussi, nous pensons que ces orientations sont vitales pour nous. Toutes ces actions sont complémentaires et interdépendantes avec les nôtres.
Cette parfaite connaissance des enjeux partagés par l'ensemble du conseil municipal permet d'anticiper avec énergie et persévérance, cohérence et détermination une ligne de gestion quasi unanime.
Nos charges de fonctionnement ne doivent pas évoluer plus de 1,5 % y compris les charges de personnel c'est-à-dire trouver moins 4 % sur les autres chapitres.
Nos investissements pluriannuels sont conservés mais étalés, sans dépasser le montant réalisé 2017, avec une priorité sur le sécuritaire et le développement durable.
Notre autofinancement doit être revu à la hausse et si l'emprunt est nécessaire il sera très modéré.
Nos concitoyens pourraient être sollicités à une participation comprise entre 1,3 et 1,6 % supplémentaires.

Les projets décidés en 2017 en cours seront poursuivis :
* Rue des acacias : réseaux eaux pluviales
* Résidence séniors rue des acacias.
* Aménagements sécuritaires CD 73 au Nord et rue du Peson
* Restauration EJMT
* Cimetière
* Bureaux de la mairie
* Mise en place des caméras pour les commerces de Trouy Bourg

De même, les phases suivantes sur les projets en cours, majorées des études et travaux nouveaux :
* Allée des anémones
* CD 31 route de La Chapelle
* Eclairage public local de l'age d'or
* Renouvellement des matériels techniques et informatiques.


Sur cette base nous souhaitons conserver les services à la population comme en 2017.

Cette liste n'exclut pas le travail, les études décidées depuis plusieurs années, véritable fil rouge :
le zéro pesticide, le tri sélectif, la modernisation de nos structures, la communication, le soutien à toutes nos animations et associations, la zone d'activités à Trouy Nord et les réflexions sur l'aménagement du Château Rozé.

Les travaux sous maîtrise d'ouvrage de Bourges Plus coordonnés si possible avec les nôtres seront poursuivis :
* eau potable et eaux usées rue des acacias
* eaux usées au Bodivioux
* eau potable sur le CD 73 de l'entrée Roland Garros jusqu'à la rue Edith Piaf soit 1,4 km
* aménagement de la plate-forme des déchets verts à la déchetterie
* PLUi (plan local d'urbanisme intercommunal).

Ces orientations et ces réalisations ne sont envisageables et possibles que par ce que :
- l'ensemble de vos élus sont compétents, présents, dévoués à la cause collective
- l'ensemble des personnels administratifs ont une parfaite connaissance du cadre juridique, législatif et de nos moyens
- l'ensemble des services à la population et des techniques sont impliqués avec professionnalisme
et dévouement pour le suivi, les contrôles et les entretiens
- l'ensemble des équipes enfance et centre de loisirs sont en constante amélioration pour nos enfants et d'une patience à toute épreuve
- 42 agents permanents et une quarantaine de sous contrats (travaux saisonniers d'été pour l'arrosage, centre de loisirs....)
- les équipes de jeunes de l'opération "Je m'investis pour Trouy" sont fidèles et courageux pour aider nos associations.
A côté des personnalités, d'autres non moins méritantes travaillent dans l'ombre et la discrétion mais dans l'efficacité :
- nos directeurs d'école et les professeurs qui préparent l'avenir de nos enfants.
- nos forces de l'ordre, nos pompiers, nos personnels et les élus de Bourges Plus toujours à notre écoute
- nos associations, plus de 40, qui prennent en charge nos aînés, nos sportifs, notre animation, notre vie culturelle et cultuelle.
A quoi serviraient nos structures si elles n'étaient pas envahies par tous nos bénévoles et nos citoyens ?
- nos amis de la bibliothèque, du CCAS à la tâche de plus en plus difficile tant la demande est amplifiée
- nos prestataires de services, nos commerçants et artisans toujours disponibles à nos côtés.
Ils méritent votre fréquentation, c'est le garant de leur pérennité.
- nos professionnels de santé, de soins, de pharmacie compétents qui sécurisent notre vie et soulagent nos souffrances.

TOUS façonnent et tissent le lien social, le bien-être et sérénité dont la presse bien aimée relate avec objectivité les mérites.

TOUS nos concitoyens, leur participation, leur présence (maisons fleuries et décorées de Noël, jardins potagers....) contribuent à l'épanouissement et à l'enrichissement de notre commune.

Vous êtes notre motivation et nos ambassadeurs.
Par mon incitation de 2017 mon bonheur est total ; l'ardeur libidinale des jeunes amoureux est à l'origine de la naissance de 36 bébés et comble de la parité toute républicaine 18 garçons et 18 filles. Je me réjouis de les embrasser.
- 23 fidèles citoyens nous ont quitté ; nous garderons en mémoire le bonheur de les avoir eu à nos côté et apportons notre soutien à leur famille
- 23 constructions nouvelles prennent racines sur Trouy et une soixantaine de mutations enrichissent notre population de 4 000 habitants dont 3 391 inscrits sur les listes électorales.

TOUS et ce depuis des décennies ne se posent plus cette question existentielle "que puis je faire pour ma commune, pour mon pays ?

Pour nos amis automobilistes, la question est déplacée tant la réponse est simple : mettons la main à nos bourses.
Pour nous tous nos actions, notre courage, notre confiance, notre détermination, la réponse est simple "continuons".
Pour nos sportifs très méritants dont Lauryne Lage, championne de France dans sa catégorie et médaillée de bronze aux championnats d'Europe.

Pour les 4 000 habitants de Trouy et tous nos amis

Que cette nouvelle année dessine vos rêves et les réalisent. Qu'elle dissipe vos craintes et vous sourit.

Si le courage croit en osant, le bonheur se cultive tous ensemble et se partage.

Je vous souhaite, nous vous souhaitons, une année 2018 agréable, tendre, sereine, sans nuage auprès de vos familles et de tous ceux que vous aimez.

Je vous invite, servi par les bénévoles des personnels municipaux volontaires et les jeunes de "Je m'investis pour Trouy" à soutenir la filière viticole.

Et pour les uns :
"mignonne allons voir si la rose qui ce matin avait déclose...


et pour les autres
"là où il y a du bon vin...

(Pierre de Ronsard)

Les Associations | Les Manifestations